Author

Julie Masson

Julie Masson has 2 articles published.

Confidences d’un Ă©lĂ©phant hors du bocal

in Non classé

Pour entamer la discussion sur ce nouveau blog j’aimerai publier un article Ă©crit il y a quelques mois et qui a mon avis prend tout son sens aujourd’hui avec le tournant professionnel que je suis en train de prendre. Ce texte s’articule autour de notre nature profonde, de notre unicitĂ©, de notre authenticitĂ© aussi et autour d’ une certaine idĂ©e du bonheur Ă©galement.
Alors malheureusement je n’ai pas encore trouvĂ© de concept qui englobe tout ce que je viens d’énumĂ©rer mais j’ai cette question qui me vient tout simplement Ă  l’esprit : Êtes-vous (bien) dans vos baskets ?
Être affirmatif sur ce point est Ă  mon avis le point de dĂ©part de tout Ă©panouissement vĂ©ritable et quel que soit le processus mis en route, il en est une condition absolue. Et bien sĂ»r vous ne pourrez savoir si vous ĂȘtes bien dans vos baskets que lorsque vous serez certains de bien ĂȘtre dans VOS baskets, vous l’avez ?

“Tout le monde est un gĂ©nie. Mais si on juge un poisson sur sa capacitĂ© Ă  grimper Ă  un arbre, il passera sa vie Ă  croire qu’il est stupide” disait Albert Einstein.

Je pense que cette idĂ©e s’applique Ă©galement aux capacitĂ©s d’épanouissement : si une personne jauge son bonheur Ă  l’aune d’une vie qui ne lui correspond pas du tout, elle passera son temps Ă  se croire malheureuse. Cette personne est un Ă©lĂ©phant Ă  l’étroit dans un bocal, son environnement ne lui est pas adaptĂ©.
Si vous ĂȘtes un Ă©lĂ©phant, ne restez pas dans un bocal, c’est contre nature. Aussi ne vous laissez pas convaincre que le problĂšme vient de vous, aucune pilule ne pourra faire de vous un poisson et ĂȘtre un Ă©lĂ©phant n’est absolument pas un problĂšme et encore moins une maladie, qu’on se le dise.
Et si je m’efforce de sortir un peu de cette mĂ©taphore, je dirai alors que de nombreuses choses peuvent sembler vous dĂ©finir et pourtant ne pas vraiment “coller”, que ce soit vos croyances, vos principes ou vos convictions ou des Ă©lĂ©ments plus extĂ©rieurs comme tout ce qui touche au relationnel, au travail, aux hobbies, etc.

Si effectivement vous ne vous sentez pas Ă  votre place je vous souhaite un dĂ©clic, le mien m’a conduit Ă  la douloureuse conclusion que je calquais mon mode de vie sur les personnes qui m’Ă©taient proches et que j’avais sans m’en rendre compte totalement perdu de vue la personne que j’étais.
Depuis, j’ai rĂ©-appris Ă  m’écouter et ce n’est pas prĂȘt de s’arrĂȘter puisque je fais chaque jour de nouvelles dĂ©couvertes sur moi-mĂȘme.
Évidemment ce n’est pas non plus une sinĂ©cure, la poursuite de notre Ă©panouissement est aussi la bataille constante et usante des “choses qui ne se font pas”, elle pose de nombreux problĂšmes dans les sociĂ©tĂ©s oĂč nous vivons et il faut avoir assez de force intĂ©rieure pour la mener. Ne nous voilons pas la face, ce n’est dĂ©finitivement pas une solution de facilitĂ© que de vouloir ĂȘtre heureux mais une fois qu’on a compris tout l’enjeu d’une telle entreprise on ne peut plus faire autrement croyez-moi.

Alors courage éléphants, sortez du bocal ! vous ne serez pas forcement arrivés à destination mais vous foulerez au moins un chemin de terre 
 un de ceux qui mÚnent les éléphants quelque-part.

Go to Top